Voyage du Héros & Créativité

Ecrit par Denis Jaccard sur . Publié dans Articles, Vidéo

 

La vie peut être belle comme elle peut être terrible ; une évidence à laquelle nous sommes tous confrontés tout au long de notre existence. Chaque épreuve résonne comme un appel à changer, à se renouveler, à se transformer.

Pour réussir le voyage du changement, deux ressources sont indispensables : une carte pour s’orienter et la créativité pour se réinventer.

Durant cette conférence que j’ai eu le plaisir de donner à Strasbourg le 17 mai 2016, j’ai présenté comment l’hypnose éveille la créativité naturelle du cerveau et de quelle façon le modèle du Voyage du Héros nous guide à travers les différentes étapes du processus de changement.

 

Voyage du héros & Créativité from Institut Hypnose Thérapeutique on Vimeo.

Noël Autrement (conte)

Ecrit par Denis Jaccard sur . Publié dans Métaphores

Je pousse la porte du bar à café pour entrer. C’est un matin où je ne travaille pas, les seuls où j’ai le temps de m’offrir ce genre de liberté. En même pas une seconde, je constate que le lieu est bondé. Autant dire que mes chances de trouver une table libre sont inexistantes. Dans ma tête, je peste, même si, en apparence, je continue à présenter le sourire de façade qui convient. Je brûle d’une seule envie : faire demi-tour et claquer la porte. Au lieu de ça, j’avance de quelques pas en direction du bar avec la désinvolture du gars insensible aux désillusions du quotidien. Aucun tabouret libre, je resterai debout. Je commande un expresso et un croissant. Je me dis que je vais repartir très vite. D’ailleurs, je me demande pourquoi je ne me suis pas enfui tout de suite. Je déteste les lieux bondés. Cet amas d’humains faisant semblant d’être heureux me donne la nausée. Je repère un journal abandonné. Je tends le bras pour m’en saisir. Le titre de la première page me rappelle l’insoutenable évidence : Dernières minutes pour les cadeaux de Noël. Je fais l’impasse sur l’article de cette première page qui établit la liste des idées de cadeaux tendances pour elle et lui. Comme l’an passé, je ne ferai pas de cadeaux et personne ne m’en fera. Je tourne la page pour découvrir l’actualité internationale. Les titres me rappellent ce que je connais déjà : guerre, migration, extrémisme, dérèglement climatique et magouilles politiques. A quoi est-ce que je m’attendais d’autre ? Je referme le journal. A l’instant où je saisis la tasse de café, un coup sur l’épaule droite me fait renverser la moitié de son contenu dans la sous-tasse. D’un coup, je me retourne pour identifier le coupable. Elle enfile son manteau.

– Oh pardon, je n’ai pas fait exprès dit-elle sans même me regarder.

Mes poings se serrent, ma mâchoire se crispe. J’ai envie de lui hurler à la gueule que c’est trop facile, qu’elle n’est pas toute seule, qu’au lieu de se concentrer sur son petit nombril elle pourrait regarder autour d’elle, que si ce monde va si mal c’est à cause de gens comme elle qui ne font pas attention aux autres, que… Un noeud noue ma gorge, ma voix reste silencieuse, mes paroles prisonnières. Elle est déjà en train de s’en aller. Je la regarde, impuissant. En plus, ce connard qui la prend par la taille comme pour m’humilier encore un peu plus.

Je retrouve mon expresso à moitié renversé dans sa tasse et je me demande comment j’ai pu tomber aussi bas. Je me souviens qu’avant, je n’étais pas le même. Le noeud dans la gorge se transforme en poids sur le cœur. Qu’ai-je fait de mes aspirations passées ? A l’époque, j’étais passionné, j’avais foi en l’avenir. Je croyais que le bonheur était possible. Je me souviens de la joie indéfinissable que j’ai ressentie lorsque, après m’être entraîné durant des semaines, j’ai enfin réussi un kickflip avec mon skate. Cette figure, j’y pensais jour et nuit. Je me rêvais devenir professionnel de skateboard. Je me souviens aussi que, plus tard, j’avais le projet d’organiser des stages de skate pour les enfants. J’étais persuadé que le skate était le meilleur moyen de les aider à avoir confiance en eux, à développer le goût de l’effort pour réussir dans la vie, à devenir de meilleurs adultes que leurs parents. Avant, quand j’entrais dans un lieu public, je souriais. Je me réjouissais d’échanger avec des amis comme de rencontrer des inconnus. Avant, je prenais le temps de vivre.

Aujourd’hui, je me suis éteint. La flamme qui m’animait a été soufflée par la volonté de réussir, par l’obstination à vouloir acheter ce qui, je l’espérais, me rendrait heureux. Aujourd’hui, je possède un bel appartement, une voiture qui en jette, une collection d’habits et de montres de marque et, surtout, la peur de perdre ce que j’ai. Je suis prisonnier de la cage dorée que je me suis construite. La curiosité a été remplacée par la méfiance, le désir par la crainte. Il n’y a même plus de fantasmes dans mes pensées les plus secrètes. Je ne sais même plus où est mon skate.

A nouveau, mes yeux croisent le titre sur la première page du journal et je me dis que le seul cadeau que je voudrais recevoir, c’est une seconde chance. Retrouver la liberté de l’insouciance, la folie de croire que tout est possible, l’envie de rencontrer des gens, d’échanger, de partager.

La conversation des deux personnes se trouvant à ma gauche vient m’extraire du flot de mes pensées. Elles parlent d’une fête qu’elles appellent “Noël autrement”. En les écoutant, j’apprends qu’il s’agit d’une sorte de grand banquet gratuit ouvert du 24 au 25 décembre, sans interruption. Ça se déroule dans un lieu public et c’est ouvert à tous. Je trouve l’idée excellente. Je les entends également dire que tout est en place, que les donateurs ont bien répondu à l’appel mais qu’il leur manque encore des bénévoles pour servir les repas. Je me demande si c’est un signe. Je me tourne vers elles et dis :

– Moi, je veux bien être bénévole si vous cherchez du monde

Je me surprends à constater que cela fait bien longtemps que je n’ai plus été aussi spontané. Un large sourire se dessine sur leur visage.

– Avec plaisir, vous êtes le bienvenu me dit celle qui est à côté de moi en me tendant la main.

Je ne sais pas si c’est ma deuxième chance mais je suis convaincu que ce Noël sera bien différent de celui de l’an passé. Je commande un nouvel expresso. Le poids sur le cœur s’en est allé.

D’un coup, cette vieille chanson de Fred Blondin vient fredonner ses paroles à mes oreilles.

Conférence sur l’hypnose ericksonienne

Ecrit par Denis Jaccard sur . Publié dans Articles, Vidéo

Le lundi 11 novembre 2013, j’avais le plaisir d’animer ma toute première conférence via internet (web-conférence). Si vous n’avez pas pu y assister ou que des problèmes techniques rendaient très difficile la participation à la conférence, vous trouverez, ci-dessous, l’intégralité de la conférence en vidéo. Puisque cette conférence dure plus de 1h30, je l’ai décomposée en 7 vidéos afin de vous permettre de visionner les parties qui vous intéressent le plus.

Vous pouvez également télécharger le document de référence résumant les points clés de cette conférence en cliquant sur le lien suivant :

TELECHARGER LE SUPPORT DE LA CONFERENCE (pdf)

Partie 1 : le programme de la conférence


Partie 2 : l’état hypnotique


Partie 3 : l’hypnose et le cerveau


Partie 4 : les possibilités de l’hypnose


Partie 5 : les bienfaits de l’hypnose


Partie 6 : choisir un hypnothérapeute


Partie 7 : apprendre l’hypnose ericksonienne


Intégrale de la conférence

A la rencontre de sa flamme intérieure

Ecrit par Denis Jaccard sur . Publié dans Seance gratuite (MP3)

Cette séance d’hypnose vous offre un voyage à la rencontre de ce qu’il y a de plus précieux en vous. Que nous la nommions « flamme intérieure », « étincelle de vie », « voix de l’âme » ou « source de nos ressources », elle symbolise cette présence sacrée qui nous rappelle combien nous sommes uniques, différents et tous reliés.

Je vous souhaite un inspirant et magnifique voyage à la rencontre de vous-même.

Qu’est-ce que l’état hypnotique ?

Ecrit par Denis Jaccard sur . Publié dans Vidéo

Avant de découvrir l’hypnose ericksonienne et de devenir hypnothérapeute, je travaillais comme informaticien. Un travail rigoureux et précis où il est primordial de comprendre comment les choses fonctionnent afin de pouvoir les utiliser au mieux.

Lorsque j’ai découvert l’hypnose et l’état hypnotique, j’ai conservé cette curiosité et cette envie de comprendre ce qui se passait au-dessous de la surface. Même si je pouvais observer, par la pratique, tous les bienfaits de l’hypnose, j’avais besoin de savoir ce qui se passait à l’intérieur du cerveau et du corps lorsqu’une personne était en état hypnotique. Comment expliquer rationnellement et raisonnablement les effets « guérisseurs » de l’hypnose ?

Heureusement, je n’ai pas été le seul à me poser ces questions. Grâce à l’évolution des technologies médicales (IRM, Scanner, etc.), des spécialistes du cerveau ont pu observer l’activité neurologique d’une personne qui se trouvait dans l’état hypnotique. Enfin, des questions trouvaient leur réponse. L’hypnose n’a rien de magique et les particularités de l’état hypnotique expliquent en grande partie comment l’hypnose fonctionne.

Dans la vidéo ci-dessous, je vous propose de découvrir ce qu’est l’état hypnotique et pourquoi l’hypnose est si efficace dans bien des domaines.

Illustration de l’état d’excellence

Ecrit par Denis Jaccard sur . Publié dans Vidéo

Lors des mes formations en hypnose ericksonienne, je parle souvent de l’état d’excellence qui consiste à pouvoir être à la fois souple et concentré. Un état où l’esprit humain est à la fois absorbé dans une seule activité et totalement éveillé et présent. Il se caractérise par un état physique à la fois tonique et souple et un état mental concentré et ouvert. L’état d’excellence est particulièrement intéressant car il élève de façon considérable le niveau de performance et stimule une meilleure créativité.

Que vous soyez manager, sportif, designer/concepteur, thérapeute, artiste ou simplement désireux(se) de donner le meilleur de vous-même, l’état d’excellence définit l’état intérieur dans lequel vous devez vous trouver pour accéder à votre plein potentiel.

c’est une participante à l’une de mes formations qui m’a fait connaître l’art du Sanddornbalance. Voici deux vidéos de 2 artistes pratiquant cet art à couper le souffle où l’état d’excellence trouve une parfaite illustration.

Pourquoi choisir ma formation ?

Ecrit par Denis Jaccard sur . Publié dans Articles

Face à la diversité de l’offre, choisir une formation à l’hypnose ericksonienne peut être une décision difficile. Afin de vous aider à savoir si ma formation répondra à vos attentes, voici les spécificités du cursus que je vous propose.

Comment choisir une formation ?En préambule, il me semble intéressant de souligner que toute la formation est enregistrée en qualité professionnelle et que chaque participant a accès, gratuitement, aux enregistrements afin de pouvoir réécouter certaines parties théoriques ou étudier certaines démonstrations pratiques.

Le programme de ma formation m’a été inspiré par ma pratique quotidienne de l’hypnose ericksonienne dans le cadre de mon cabinet. Chaque jour, je me pose la même question :

Comment utiliser les outils puissants de l’hypnose ericksonienne pour aider la personne qui se trouve en face de moi ?

1. L’art d’établir un lien de confiance

L’expérience m’a enseigné l’art d’établir un rapport de confiance et de respect comme elle m’a démontré que la pure technique n’est rien sans la chaleur d’une authentique relation humaine.

En effet, il me semble fondamental de rappeler combien la qualité du lien qui se tisse entre un client/patient et un thérapeute est primordiale. De la qualité de ce lien dépendent les effets bénéfiques de la séance d’hypnose. La métaphore du téléphone portable permet d’illustrer l’importance du rapport de confiance et de sécurité.

Un jour, un homme marche en direction d’une boutique spécialisée en téléphonie mobile. Lorsqu’il pousse la porte du magasin, il est déterminé à choisir le meilleur téléphone portable disponible sur le marché, quel que soit le prix que cela devait lui en coûter. Il veut absolument ce qu’il y a de mieux pour être en contact avec tous ses correspondants. Lorsque le vendeur s’approche, l’homme lui dit : « je désire le meilleur téléphone portable que vous puissiez me proposer… ». Le vendeur, tout souriant, lui annonce qu’il a exactement ce qu’il lui faut, un nouveau modèle qui est arrivé le matin même et qui est à la pointe de la technologie. Dans un jargon parfois incompréhensible, le vendeur fait l’inventaire de tout ce dont ce téléphone est capable. Un concentré de toutes les technologies de la communication moderne. Sans hésiter une seule seconde et pressé de pouvoir bénéficier des capacités de son nouvel achat, l’homme paie son dû et sort de la boutique. Immédiatement, il compose le numéro de son meilleur ami pour lui annoncer la bonne nouvelle. Après plusieurs tentatives, c’est toujours le même résultat : rien. Aucune tonalité, aucune sonnerie, ne retentit. Très déçu et plutôt énervé, l’homme pousse à nouveau la porte de la boutique. Au vendeur, il dit : « qu’est-ce que vous m’avez vendu ? Votre téléphone ne fonctionne pas. Je ne suis même pas capable d’appeler mon meilleure ami… ». Le vendeur le regarde, surpris : « Ne savez-vous pas… le quartier est victime d’une panne de réseau, toutes les antennes des opérateurs de téléphonie sont hors services. Sans être connecté au réseau, votre téléphone ne peut rien faire… ».

Même si je maîtrise tous les outils et toutes les techniques de l’hypnose ericksonienne et de l’hypnose thérapeutique, cela ne me sera d’aucune utilité si je n’ai pas su, au préalable, établir un rapport de confiance et de respect avec la personne qui est venue me consulter.

2. L’art de savoir s’adapter à chaque personne

La capacité à s’adapter aux spécificités de chaque personne constitue le deuxième enseignement que l’expérience m’a transmise. Puisque chaque personne est unique et différente, il est essentiel d’apprendre à savoir faire preuve de souplesse et de créativité afin d’offrir à chaque personne une séance qui lui corresponde pleinement.

Lorsque l’on étudie la manière dont Milton H. Erickson se servait de l’hypnose pour aider ses patients, on est surpris par la diversité de ses interventions. Pour des personnes qui souffraient du même symptôme (migraine, angoisse, dépression, etc.), il pouvait utiliser des approches hypnotiques très différentes. Lorsque ses étudiants lui demandaient pourquoi il avait utilisé une approche hypnotique différente, il répondait que la personne était différente et que c’est à l’hypnothérapeute de s’adapter à son patient et non pas le patient qui doit s’adapter à l’hypnose.

3. L’art de maîtriser l’hypnose

Au même titre que l’apprentissage d’un instrument de musique, l’apprentissage de l’hypnose repose sur 3 piliers complémentaires :

  1. Une connaissance théorique générale
  2. Un apprentissage par l’exemple
  3. Une mise en pratique pour intégrer

En tant qu’hypnothérapeute, je sais combien il est important d’avoir une connaissance théorique générale de l’hypnose afin de pouvoir la démystifier et l’expliquer avec des mots simples et concrets à mes clients/patients. Durant la formation, je vous remettrai un support de cours de plus de 320 pages que j’ai personnellement rédigé et qui regroupe l’ensemble des connaissances théoriques à connaître pour comprendre comment fonctionne l’hypnose et comment l’utiliser.

L’être humain possède de formidables capacités à apprendre par l’exemple. C’est d’ailleurs la méthode privilégiée d’apprentissage des enfants. N’avons-nous pas appris à parler en écoutant les autres et en essayant de reproduire, avec notre voix, ce que nos oreilles entendaient dans la voix des autres personnes ? Grâce aux nombreuses démonstrations que je réalise durant la formation, vous aurez la possibilité d’apprendre plus facilement et plus rapidement par l’exemple.

Comme le dit le proverbe (c’est en forgeant que l’on devient forgeront), la mise en pratique permet une intégration plus profonde et plus durable. Lorsque j’apprends à jouer d’un instrument de musique, j’ai besoin d’un professeur qui me montre comment faire avant que j’essaie de reproduire la même chose par moi-même. Il en va de même pour l’art de l’hypnose ericksonienne.

En combinant ces 3 piliers, vous développerez un savoir et savoir-faire qui déploiera tout son potentiel dans le cadre d’une relation éthique et respectueuse que vous aurez su créer par votre savoir-être.

En conclusion, si vous recherchez une formation en hypnose ericksonienne qui repose autant sur le savoir-faire technique que sur le savoir être relationnel et émotionnel ma formation devrait répondre à vos attentes.

Hypnose, musique & poésie…

Ecrit par Denis Jaccard sur . Publié dans Blog

Quel est le fondement de l’hypnose ericksonienne ? l’art de communiquer afin d’éveiller et de stimuler les ressources intérieures profondes de changement et de guérison présentes en chaque être humain.

Par conséquent, la question fondamentale est :

Comment rendre la communication hypnotique encore plus riche et plus profonde afin d’éveiller et de stimuler encore plus positivement ces ressources intérieures ?

Les recherches à propos des effets de l’hypnose sur le cerveau ainsi que mes expériences personnelles m’ont permis d’établir les constats suivants :

    • L’état hypnotique stimule les zones du cerveau en lien avec les émotions, les rêves, l’imaginaire et les 5 sens.
    • Une communication hypnotique qui produit des changements positifs parle davantage aux sens et aux émotions qu’à l’intellect et à la raison.
    • La part du cerveau active dans l’état hypnotique est très sensible et réceptive aux symboles, aux images, aux sons et aux évocations.
    • Plus la communication hypnotique est vague, ouverte et non-spécifique et plus le cerveau de la personne sous hypnose va oeuvrer activement et positivement à la recherche d’une solution possible et efficace.
    • Le but du travail hypnotique est de stimuler, de la meilleure façon possible, les ressources intérieures présentes en chaque personne.

Sur la base des constats ci-dessus, je crois que l’association de la communication hypnotique avec la musique et la poésie devient naturelle et évidente. Les effets bénéfiques de la musique sur le cerveau sont connus depuis longtemps et ont pu être démontrés d’une manière formelle. En effet, la musique, même écoutée en bruit de fond, a pour effet de stimuler des zones et des fonctions particulière du cerveau en lien avec le plaisir et le bien-être. Pour ce qui est de la poésie, Freud a dit un jour : « bien avant moi, les poètes avaient déjà découvert l’inconscient ». Il est probable que la représentation que vous avez, aujourd’hui, de la poésie repose sur des souvenirs scolaires qui ont pu vous dégoûter de la poésie. Moi aussi, je me souviens de ces poèmes comme des assemblages de mots incompréhensibles qui ne voulaient rien dire. Fort heureusement, il existe d’autres formes de poésie beaucoup plus inspirantes et accessibles.

La poésie est une éternelle jeunesse qui ranime
le goût de vivre jusque dans le désespoir.
André Suarès

En associant l’hypnose, la musique et la poésie, mes patients ont pu observer des changements positifs tout à fait inattendus et inespérés dans des situations où les « techniques traditionnelles » d’hypnose thérapeutique ericksonienne n’avaient pas permis de produire les améliorations espérées.